NE T’EN FAIS PAS DANIEL ROZOUM

Image

Y’a des douleurs qui ne s’expliquent pas.

Daniel n’a rien appris. N’a rien pris

à personne.

Donné son être à qui en voulait,

VOULAIT vraiment.

Son âme dans le vent de la nuit et du jour

est & sera.

No désèspoir.

Ironie ? « Tu crois ? S’pèce d’ordure ! Fils de pute d’enculé de droite! »

Souffle pur. Vue certaine. Acuité sûre.

Trop, jamais trop. Tremblements d’être

Vivant.

Vulnérable jusqu’à la perte. L’oubli de la soie.

Épuisé d’avoir soutenu l’insoutenable,

un enfant passe dans la rue retour d’école,

fauteuil de plastique blanc jauni dans pièce sombre déserte. Store baissé

après-midi de juillet

à genoux

yeux ouverts,  bras tendus

vers le plafond du studio,

me fait signe. M’élève.

Presque rien,

m’indique la voie

du Samouraï

dans le ciel

les étoiles scintillent

pour toi

cette croix de diamants, ouais.

LUV Brother.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s